Blog Detail

À la rencontre de Martial Oden Bella, fondateur de la plateforme de formation en ligne “Bellomar Learning”.

Blog article

Bellomar Learning est une plateforme web multifonctionnelle de formation rendant possible la formation en cycle court dans les domaines de la chimie industrielle et de l’agro-industrie. Après avoir exporté ses 15 années d’expérience en matière de recherche et développement dans le secteur de la chimie industrielle dans plusieurs pays d’Afrique (Congo Brazzaville, RCA, Bénin, Tchad, Gabon, Kenya), le jeune entrepreneur a opté pour une plateforme d'e-learning pour partager son savoir-faire avec plus de jeunes sur le continent et contribuer ainsi à sa manière au développement de l’entrepreneuriat en Afrique. C’est ainsi qu’après avoir obtenu un diplôme de second cycle en Net-Trainer de la prestigieuse Université de Toulouse Capitole 1, la plateforme Bellomar Learning voit le jour.

Nous avons pu nous entretenir avec Martial Oden Bella, le fondateur de la plateforme qui a accepté de répondre à nos questions suite au lancement réussi de la plateforme qui compte déjà plus de 250 participants.

 

Studengo : Bonjour Monsieur Martial Oden Bella, comment vous est venu l’idée de créer Bellomar Learning?

Martial Bella : Notre initiative part d’un constat simple. En Afrique sur le plan général, les programmes scolaires et universitaires n’intègrent pas l’enseignement des techniques améliorées de fabrication des savons, détergents et d’un grand nombre de produits dans le domaine de la chimie industrielle, de l’agro-industrie et de la valorisation des déchets, raison pour laquelle la consommation est plus tournée vers des produits importés. Ce constat, nous l’avons fait au cours de nos actions de vulgarisation des techniques améliorées de fabrication des savons et détergents au sein de la faculté des sciences de l’Université de Douala, des collèges d’enseignements privés et à travers la mise en œuvre de notre programme empirique d’information, de formation et de conseil aux techniques améliorées de fabrication des savons et détergents dans de nombreux pays africains et plus à travers notre blog ( http:/saponification.afrikblog.com) de l’année 2004 à nos jours. D'autre part, les demandes de formations et d’accompagnements sont sans cesse croissantes et les coûts pour une formation de qualité sur site ou en présentiel sont hors de portée pour des personnes à revenu moyen.

La formation et l’accompagnement ouverts à distance et en ligne s’avèrent être une opportunité pour ces personnes qui ont besoin de se former et d’entreprendre dans des domaines de productions rentables et se faire accompagner dans le développement de leurs projets à des coûts abordables sans contrainte de temps et de déplacement d’un point à un autre. Les atouts de notre projet de formation et d’accompagnement en ligne se résument aux développements d’une didactique accessible à tout niveau d’apprentissage, à l’adaptation du contenu à de nombreux supports multimédias pour une accessibilité plus étendue à nos différentes cibles et à un accompagnement permanent et sans failles de nos apprenants même après la durée officielle des cours. Depuis 2004, nous faisons des formations en mode ouvert à distance c'est-à-dire utiliser le mail pour la transmission des cours et des échanges via des dispositifs de communication en live et il était temps de passer à une phase professionnelle pour répondre aux normes en la matière et cela après un diplôme de second cycle de Net trainer de l'Université de Toulouse capitole 1.

 

Studengo : Pourquoi le format MOOC?

Martial Bella : Un MOOC ou massive online open course en anglais ou encore cours en ligne ouvert à tous en français a cette particularité-là qu'il peut accueillir des milliers d'apprenants en une seule session de cours et de ce fait nous pouvons avoir plus d'impact.

 


 

Studengo : Pourquoi est-ce une révolution pour l'insertion socio-professionnelle en Afrique?

Martial Bella : En Afrique le véritable problème est celui de l'emploi car sans emploi on ne peut pas s'assumer. En moyenne seuls 15% des jeunes diplômes arrivent à trouver un emploi et les 85% autres restent en panne de projet de vie, il était temps de penser à un dispositif qui sort de la formation/ pédagogie traditionnelle limitée à un maximum de 100 personnes par sessions à un dispositif basé sur une pédagogie par compétence et pouvant former en une fois des centaines voir des milliers d'apprenants et aussi de les accompagner à moindres coûts à la mise en oeuvre de leurs projets . En Afrique on ne trouve pas de MOOC et SPOOC axés sur l'auto-emploi et nous voulons de ce fait combler ce vide pour plus d’efficacité dans le développement de l'entrepreneuriat en Afrique et surtout de l'industrialisation du continent.

 

Studengo : Pourquoi avez-vous choisi le secteur de la chimie industrielle et de l'agro-industrie pour commencer?

Martial Bella : Il ne s'agit pas que de la chimie industrielle et de l'agro-industrie mais en plus de ces deux, la cosmétique et l'agriculture car ce sont des secteurs porteurs pour l'Afrique.

 

 

Studengo : Quels sont vos objectifs moyen et long terme pour la plateforme?

Martial Bella : A moyen terme il est question de finaliser la mise en oeuvre sur le plan technique des différentes fonctionnalités de la plateforme. Pouvoir expérimenter le premier MOOC qui debute le 7 Mai et a déjà près de 266 participants et ensuite mettre en place une stratégie définitive pour le deploiement. Il est question pour les trois premières années d'arriver à former au moins 30 000 entrepreneurs et ensuite à long terme pouvoir dépasser le cap de 100 000 entrepreneurs formés et accompagnés par an et pourquoi pas plus d'un million? C'est un rêve qui nous le savons peut devenir réalité.

 

Studengo : Merci Monsieur Bella!

 

Entretien realisé par Wilfried Tsoblefack

Retrouvez toutes les formations de Bellomar Learning ICI.

Pour en savoir plus, visitez le site www.bellomarlearning.com

Share this post: